19-Où t’es Papa?

Posté par lestrucsdanette le 15 janvier 2016

 

   Aujourd’hui Anette reçoit son amie Lucile accompagnée de son mari Patrick.

   Ils se sont rencontrés sur le marché. Un regard, un sourire, quelque chose s’est passé. Lucile a enveloppé une belle poule dans un journal et un sac plastique, Patrick a donné un billet, Lucile a rendu la monnaie. Puis on a trouver des idées pour retenir  l’autre, pour qu’il ne parte pas sans au moins donner un numéro de téléphone.

   Dès leur premier rendez-vous, Patrick a dit qu’il avait un ami, un homme, et qu’il vivait avec lui. Il a été franc et Lucile l’en a remercié. Pourquoi alors Patrick s’intéressait-il a elle? N’est-il pas normal qu’un homme puisse s’intéresser à une femme? Allons, allons, ne soit pas compliquée, s’était dit Lucile, la nature veut que d’instinct les hommes soient attirés vers les femmes et vice versa, tout simplement! C’est dans le naturel de l’être humain. Pourtant, Patrick est fada de son copain Jacky, il ne pense pas pouvoir vivre sans lui.

   Patrick a grandit dans une famille riche. Son père, un bourreau de travail, était absent la plupart du temps, sa mère aussi travaillait. Patrick a bien grandi malgré cela, partageant son temps entre l’école et les activités payées par ses parents. Il avait chaque semaine une jolie somme en poche. Un vrai petit prince!  En discutant avec Lucile, il a remonté les souvenir de son enfance, sa solitude, ses larmes secrètes et personne pour l’écouter après une mauvaise journée, personne pour le voir grandir à l’intérieur et l’y aider. Pour ses parents, c’était comme si la vie n’était faite que de choses matérielles, de choses dépendant d’une bonne organisation et de moyens financiers, dont ils disposaient.

    Tout était tellement parfait dans cette famille que même des problèmes affectifs, physique ou intellectuels étaient cadrés: on pouvait payer les meilleurs médecins, psy, ou guérisseurs. Ils avaient  la foi en Dieu, les parents de Patrick, une foi inébranlable. Ils leur arrivaient de prier, ils étaient heureux dans leurs certitudes car elles les faisaient vivre. C’étaient sans nul doute un Papa et une  Maman qui assuraient.

    Patrick, une fois adulte, voulant sortir du carcan de tant de rigides certitudes qui l’asphyxiaient choisit d’explorer d’autres domaines, de sortir des sentiers battus et d’être lui-même. Ils se trouva dans la fréquentation de Jacky, une relation d’amour qui le faisait grandir et aimer la vie. Jacky  était l’image de son père, mais dans tout ce que son père avait oublier de faire pour lui: l’écouter, le serrer dans ses bras, l’embrasser tendrement, lui parler sans compter le temps, le consoler, le trouver intéressant, lui dire qu’il était formidable et qu’il devenait plus beau de jour en jour, lui dire qu’il était fier de lui, être triste de son absence, lui dire qu’il lui avait manqué, qu’il l’aimait. Cela faisait dix ans qu’il vivait le grand amour avec Jacky. De son côté, Jacky, issu d’une famille monoparentale, élevé par sa mère avec beaucoup d’amour, n’avait connu son père que dans ses jeunes années. Il ne l’avait pas revu ensuite. Jacky s’était forgé seul, il était devenu l’homme de la famille à cinq ans, et adulte bien avant l’âge. Un certain goût pour ce qui est beau  les avait rassemblés ainsi que le désir de vivre dans un monde où l’amour inconditionnel serait la seule loi. Ils avaient construit ce monde et ils s’y plaisaient.

     Lucile a accepté de sortir avec Patrick, qui désirait tenter l’expérience.

     Étonnamment, Patrick est revenu un jour avec Jacky. Il avait une idée derrière la tête. Il voulait que Jacky discute avec elle. Jacky était au courant , pour eux deux. Lui-même avait eu plusieurs aventures avec des femmes. Leur amour se situait a un autre niveau, ils se sentaient totalement libres. Patrick, au fil de ses rencontre avec Lucile, réalisait qu’il se sentait de plus en plus capable d’être un bon père, et qu’il pouvait créer la famille de ses rêves. Lucile était d’une corpulence forte, elle avait cette dose de virilité qui  lui rappelait celle de son père.Elle savait pourtant être féminine, et une douceur craquante éclairait son regard. Patrick voulait un enfant, et un enfant de lui et de Lucile: leur enfant. Mais il aimait aussi Jacky.

     Il n’était pas concevable pour Lucile de partager Patrick une fois mariée. Mais elle pouvait patienter. Un groupe original s’est formé durant un an, un groupe qui partageait une grande amitié: Patrick, Lucile et Jacky. Ce qui arriva ensuite était prévisible: devant le désir de Patrick de fonder une famille, et mûri par les discussions à trois, Jacky  trouva que le manque de la figure paternelle avait été pour beaucoup dans ses choix. Non seulement il ne voulait pas que Patrick se sente prisonnier mais il ressentait le besoin de le prendre comme guide et de suivre son exemple. Leur relation disparu d’elle-même avec la rencontre de Victoria, dont il est  follement amoureux!

     Jacky et Victoria son devenu les témoins des nouveaux mariés.

     Lucile viennent d’annoncer à Anette qu’elle est enceinte. Anette se tracasse déjà pour savoir ce qu’elle va tricoter pour le nouveau né!  Elle demande à Lucile quelles sont ses préférences.

_Tu n’en saura rien, je te laisse y réfléchir car j’adore les surprises! Vu qu’il te faut une semaine pour faire un tricot adulte, il te reste six mois et trois semaines pour t’échauffer les méninges, plus quatre ou cinq jours pendant lesquels tu pourra rater deux ou trois fois ce que tu fera pour mon bébé! Ne stresse pas pour ça! Redonne-moi plutôt une part de tarte aux pommes, je dois manger pour deux maintenant!

 

 

 

 

Publié dans Reflexion | Pas de Commentaire »

1...1415161718...34
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus