• Accueil
  • > Nouvelles, Poésies, petits textes en prose

21-les aléas d’une bulle

Posté par lestrucsdanette le 1 novembre 2018

   La bulle était dans ma tête. Une bulle toute ronde et si parfaite!. Une bulle qui roulait quand ça roulait pas. Une bulle qui ne regardait que moi. La bulle, paraît qu’elle sentait l’alcool mais j’avais perdu l’odorat a force de fumer, alors je buvais. Je ne sais pas pourquoi la fumée ne parvenait pas à sécher la bulle, mais je m’en foutais, personne ne m’aimait, ni même moi.

   Il y avait des choses à faire, mais j’étais un râleur de première, on me devait tout, je ne voulais rien. Comment  sortir de là?: pour aller où?. Les gens autour de moi avaient la solutions mais depuis toutes ces années ma bulle était cadenassée. Je voulais avoir le cancer: pour mourir entre les mains d’une belle infirmière. Champagne!

  Finalement, un jour, la bulle est sortie par  l’arcade au-dessous, qui était ouverte. Elle voulait voir la lumière! Il y avait du monde autour de moi qui s’inquiétait pour moi. Des gens de ma rue.  J’ai demandé à ce qu’on rattrape  la bulle mais les gens n’ont pas compris. On m’a transporté dans un centre pour les grands bullés. J’ai réclamé du champagne ou quelque  chose de moins cher. Mais personne ne m’a pas obéi.  J’ai été terriblement en manque de ma bulle! Alors je l’ai dessiné sur une grande feuille A3. Et j’ai ensuite dessiné à l’intérieur tout ce que j’aurais voulu qu’elle  contienne. 

  J’ai affiché ma feuille A3 bien en vue pour ne pas perdre de vue ma bulle. Un jour, une infirmière m’a apporté un tourne disque et des vinyles de Bob Marley parce qu’elle les avait vu dans ma bulle. Çà m’a fait super plaisir! Du coup j’ai mieux regardé ma bulle et j’ai commencé à me demander si je pourrais obtenir tout ce  que  j’y avais dessiné. On m’a dit que c’était à condition de rester sobre à cause de la voiture. Alors j’ai accepté de suivre un programme de guérison. J’ai dû changer de ville et fuir mes anciennes relations. Pardon, les copains! J’avais besoin d’être heureux! De me construire et non de me détruire. Et puis, dans l’état où j’étais avant  je doute que j’aurais pu  intéresser une femme. Ou me concentrer sur une activité.

   Aujourd’hui, ma bulle est complète, avec des photos collées sur mes dessins. Des photos que j’ai prises de mes vinyles, de ma voiture et de ma femme. Je suis devenu sobre et je pense à ne pas nuire aux autres autant qu’à moi-même. La santé, c’est un cadeau fragile: tout va bien jusqu’à ce que plus rien ne va. Et quand plus rien ne va c’est trop tard! Alors j’ai laissé tombé la cigarette. Champ…!Heu…mais entrez donc dans ma bulle! Vous prendrez bien un thé ou un café?

         Pierre M. 

Publié dans Nouvelles, Poésies, petits textes en prose | Pas de Commentaire »

12345...22
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus