Accueil Protecteurs de la nature Préservons la faune des forêts

Préservons la faune des forêts

0
0
304

     cerfcerf et biche 2

   La chasse à courre est interdite en Belgique depuis 1995. Elle a été abolie en Angleterre le 17 Février 2005, elle l’a été en Allemagne, par la loi fédérale sur la chasse en 1953. Ce sport cruel et dont l’utilité concernant la préservation des espèces n’est pas reconnue, a été remplacé dans ces pays par le Drag Hunting. Le Drag Hunting est un sport équestre: les cavaliers et leurs chiens poursuivant une odeur artificielle.

   La chasse à courre a été importée en Australie et en Nouvelle Zélande malgré un climat peu favorable. Comme les chiens anglais, les proies ont, elles-aussi, dues être importées!

    La chasse à courre, en France, est une pratique qualifiée de barbare et rejetée par 79%  de la population des campagnes. Elle s’est beaucoup développée ces 20 dernières années, à cause de l’introduction massive de gibier d’élévage dans nos forêts. Plus facile à chasser que le gibier sauvage, il a fait des adeptes. D’autre part les nostalgiques de la chasse à courre originaires des pays voisins dans lesquels elle est interdite, traversent la frontière, ou viennent habiter en France pour la pratiquer, amenant avec eux tous les dommages collatéraux pour lesquels elle a été interdite chez eux.  Cette chasse à courre consiste à poursuivre un animal, qui est, de nos jours, majoritairement un animal d’élevage – élevages de gibier de chasse – à cheval accompagné d’une meute nombreuse, donc sans chance d’échapper, meute qui poursuit l’animal jusqu’à épuisement pour finalement se jeter sur lui et le déchiqueter, si les cavaliers arrivent à temps, ce sont eux qui achèvent l’animal avec un couteau ou dague, ou encore au fusil. 

   La maltraitance animale est intense, autant pour le gibier que pour les chevaux et surtout les chiens de chasse. Souvent affamés avant la chasse, et selon mon témoignage personnel, certains sont maintenus affamés toute leur vie, les chiens de chasses à courre sont victimes de nombreuses blessures graves, voire mortelles dues à ce sport: ils sont régulièrement écrasés par le gibier ou par les chevaux et sont anormalement craintifs, ce qui confirme qu’ils sont maltraités. Certains de ces chiens ne sont pas soignés par leur propriétaire, qui vont jusqu’à laisser apparaître des tumeurs sortant de leur chien-voir la page Facebook de AVAfrance. Les chiens de chasse à courre sont aussi très souvent victimes de blessures mortelles, notamment lors de chasse au sangliers, puisque ceux-ci blessent fréquemment les chiens. 

   En France, la chasse à courre a été abolie sous la Révolution de 1789, par ceux qui ont fondé la République, puisqu’elle était le symbole de la royauté et des classes privilégiées.

   Elle a cependant été réactivée par Napoléon, cet empereur qui s’est couronné tout seul, donc sans l’avis du peuple, pour son plaisir personnel et celui de sa cour d’aristocrates. Lorsqu’on a réactivé la République, on n’a pas aboli à nouveau la chasse à courre. Il y avait, dans cette République, une oligarchie, un groupe de puissants aristocrates qui entendait conserver, à l’insu du peuple français, quelques petites lois de convenance.

   La chasse à courre, aujourd’hui, c’est un nombre important de dommages collatéraux témoignant du non respect des riverains, puisque cette chasse se pratique jusque dans la cuisine des gens où l’on achève, éventuellement devant des enfants, l’animal qui s’y est réfugié. On entre, de façon légale, dans la propriété des gens pour poursuivre l’animal, même si ceux-ci ne sont pas d’accord, et le propriétaire des lieux doit demander aux chasseurs de gracier l’animal qui vient demander sa protection. Grace généralement refusée par les chasseurs -voir AVA France – et de maltraitance humaine-vis à vis des manifestants représentant les 84% des français qui sont contre (Ipsos) 79% selon AVA France. Le discours du président des chasseurs de l’Oise contre les manifestants, introduit par celui du Président de la Fédération Nationale des Chasseurs a été condamné par la ligue des droits de l’homme pour incitation à la violence. Cet ex-préfet de l’Oise, dont on a demandé et obtenu la démission, a créé une milice de 200 chasseurs, avec un rôle de police sur les territoires de chasse et alentours, appelée dispositif « chasseurs vigilent », aussi en examen auprès de la Ligue des droits de l’homme, mais toujours en place. Etant donné que son discours encourageant la violence contre les manifestants anti-chasse à courre a été introduit par le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, on peut craindre que ce genre de milice ne se reproduise dans tous les départements, faisant naître un climat de violence générale à l’égard des citoyens, en période de chasse, dans les forêts ouvertes au public et dans les agglomérations où la chasse se poursuit . La police encourage donc un petit groupe d’aristocrates sadiques et violents à contenir les manifestants AVA et autres manifestants qui représentent pourtant la majorité des Français dont la voix n’est pas écoutée, et qui n’ont, tout comme les grévistes, plus que le dérangement pour se faire entendre. Alors que ces chasseurs ont la possibilité de participer à des chasse à courre dans des domaines privées, organisées de façon commerciales,  qui sont légales et autorisées par les préfectures.

   De plus, depuis la mort d’Elisa et de son fils Enzo lors d’une chasse à courre dans l’Aisne le 16 Novembre 2019, on réalise que ces chasseurs insensibles sont éprouvés à la dissimulation et au mensonge, et n’ont de cesse d’affirmer qu’ils n’ont rien vu ni entendu, alors que Christophe, le mari de la victime, les a trouvés sur les lieux, leurs chiens entourant le corps d’Elisa. Ils n’auraient pas vu les vêtements d’Elisa dispersés sur toute la distance sur laquelle elle a fuit afin de trouver un abri, ils n’auraient pas entendu la dispute bruyante des chiens, et leurs chiens n’auraient même pas senti l’odeur du sang, eux-mêmes n’auraient pas entendu la venu bruyante du camion du SAMU et de la police bien qu’ils aient croisé Christophe. Ils étaient donc sur place avant Christophe et n’ont pas appelé les autorités. Pourquoi? Parce qu’un Colonel de gendarmerie participait à cette chasse et qu’il le leur a fortement déconseillé. On espère que les autorités ont pris note de témoignages qui auraient été fait concernant le fait que les chasseurs étaient sur place avant le drame. On se demande jusqu’où cette société de vénerie ira dans l’exploitation de la naïveté du public et certainement aussi de celle de la corruptibilité de l’administration.  On est en droit de se demander ce qui serait arrivé à Claire, manifestante non-violente de AVA agressée par cinq chasseurs, si elle avait été seule dans les bois et n’avait pas eu ces amis qui sont venus à son secours. Que se serait-il passé si Elisa n’avait pu joindre personne. Auraient-ils fait disparaître son corps, en le donnant en pâture à leurs chiens, tout simplement? Que doit-on penser de chiens de chasse qui ne mangent pas de viande humaine habituellement mais en mangent pourtant ce jour-là? Cette chose était-elle inscrite dans leur mémoire comme une chose possible? Cette question conduit naturellement à s’interroger sur les disparitions et morts non résolues en période de chasse.

   La vénerie contre le cerf est fortement associé à l’idée du sacrifice humain puisque le cerf est « une figure christique au moyen âge. les livres de vénerie insistent sur le fait que le cerf est un animal destiné à être sacrifié au terme d’un rituel précis, comme le Christ a été rituellement sacrifié » Cette vénerie serait- elle nostalgique des sacrifices humains des nations barbares? Aujourd’hui les chrétiens célèbrent le Christ dans leurs lieux de prière, et cela semble leur suffire. On voit que le sadisme est inscrit dans les fondements de la vénerie.

  Nous avons quitté le moyen âge. Aujourd’hui, nous comprenons la nécessité de respecter et de protéger le monde qui nous entoure: respectons la voix majoritaire de la population Française qui se révolte contre de tels sacrifices.

    L’association ONE VOICE à infiltré pendant 3 ans la chasse à courre, et a publié son rapport  d’enquête en septembre 2010, intitulé: « La réalité de la chasse à courre révélée »

Voici les liens de la pétition de 30 millions d’amis et celle de change.org pour l’abolition de la chasse à courre. Plus nous serons, plus vite nous l’obtiendrons, et avec elle le plaisir de marcher dans nos forêts et la tranquillité chez nous:

https://www.30millionsdamis.fr/jagis/signer-la-petition/je-signe/33-pour-labolition-de-la-chasse-a-courre/

https://www.change.org/p/interdire-la-chasse-à-courre

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lestrucsdanette
  • Défenseurs des animaux sauvages

    LA VOIX DES ANIMAUX SE REVOLTE AVEC NOUS TOUS CONTRE LES VICES DE PROCEDURE CREDITES PAR L…
Charger d'autres écrits dans Protecteurs de la nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La balance des souvenirs

            Comment expliquer que ce soient toujours les mauvais souvenirs qui se rappelle…