Accueil Pensée positive Pardonner et Eduquer

Pardonner et Eduquer

0
0
127

positif-gpg

    Savoir pardonner est donc  la qualité principale de « celui qui a un rendez-vous » (voir article précédent) Anette sait pardonner et le fait avec bonheur. En tant que maman elle s’est aperçut pourtant que pardonner n’est pas suffisant. l’enfant qui a un mauvais comportement et qui se sait facilement pardonné par ses parents coure un danger lorsqu’il grandira: celui de reproduire son mauvais comportement à l’égard d’adultes qui, eux, ne le lui pardonneront pas. Il sera alors en situation de danger à cause de l’attitude trop permissive de ses parents qui pensaient qu’un amour passif suffisait. Non, votre enfant ne pourra pas choisir sa voie si vous-même n’avez pas été capable de faire des choix responsables pour lui.  Les lois qui régissent la justice sont généralement plus cruelles que celles qui régissent la famille. Prison, condamnation, obligation de régler sa dette à celui ou celle qui est atteint par notre mauvaise action, perte de crédibilité, d’honneur, de chances sociales et familiales, et parfois vie entière passée à purger sa peine.  Il est normal que l’on paye ses dettes. Mais si le parent peut éduquer son enfant dans le calme, l’éducation des adultes qui ne l’ont pas été par leurs parents, et qui est faite par la Justice, est punitive et stressante. 

   Malgré les philosophies en vogue qui démontrent par A + B que chacun est capable de changer le cours de sa vie, Anette constate autour d’elle que c’est loin d’être applicable à une majorité. Quasiment tout le monde est sur les rails de son éducation jusqu’à la fin de sa vie. Même si l’adolescent se révolte un temps contre ses parents, ou que l’adulte fait de même contre son éducation, il ne tarde pas à revenir à ses racines dès qu’il ressent de l’insécurité parce que sa mémoire le ramène sans cesse vers les bases solides de sa vie.  On peut donc admettre qu’à 18 ans lorsque le jeune adulte se croit libre de mener sa vie comme il l’entend, il entame sans le savoir la réalisation des désirs secrets de ses parents, que ceux-ci lui ont transmis en mots cachés, à travers leur éducation, et se prépare à subir les désagréments causés par les lacunes  de cette même éducation.

  Voilà pourquoi on a intérêt à éduquer nos enfants de façon à ce qu’ils aient une base de respect des règles de la société dans laquelle ils vont vivre. Ils n’auront pas ainsi à perdre du temps à réparer leurs erreurs, et pourront aller de l’avant dans leurs projets, avec un sentiment de bien-être. 

  Revenons à l’adulte, qui a besoin de réparer de façon urgente ses fautes, ne serait-ce que parce qu’il a des enfants et que ceux-ci voient à travers son comportement leur modèle de vie. Celui qui a conscience de cela applique en acceptant de réparer ses tords une éducation qu’il produit dans son vécu et qui sera exemplaire pour sa progéniture. Ses enfants sauront de façon physique qu’il y a des limites à ne pas franchir. Cette personne là fabrique des adultes responsables et respectueux des lois et du savoir vivre dans notre société. Il ne faut donc pas souffrir de payer ses fautes, mais en profiter pour expliquer à nos enfants que si on se comporte bien, on évite toute sortes de souffrances, comme celle d’être privé de ses proches, de devoir travailler pour payer ses amendes, ou de subir des condamnations.

  Selon d’adage « mieux vaut prévenir que guérir » c’est par notre exemple et en éduquant bien nos enfants qu’on prépare un avenir meilleur.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lestrucsdanette
Charger d'autres écrits dans Pensée positive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Respirer: la base de la vie

     Une fois par jour Anette s’en va seule pour un brin de promenade dans les bois,…